Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

ANSE GOYEN, A BREST

Publié par Sean O'Reil

L'anse Goyen
L'anse Goyen
Rive gauche de la Penfeld, à Brest – Point terminal du chemin de halage construit par la Marine (1809-1812) - anse comblée par la Marine (1945-1947)- anse aménagée par la CUB (1979-1980) en ensemble de loisirs (parcours santé, jeux pour enfants). Bordée par la « Terrasse des Forçats » (1980) au nord et la pointe de l’île factice aménagée en embarcadère de la zone nautique. Toponyme contemporain : « Parc à Bois ».

L’anse située au XVIIIe siècle sur les terres de Charles de Montmorency-Luxembourg, prince de Tingry constituait l’accès à la Penfeld de la maison de campagne (bastide) de Kerguérec. L'anse de Goyen fut vendue comme bien national à la famille Lejeune. Vers 1860 l'on pouvait encore voir des ruines d'habitations avec jardins qui servaient aux gardiens de la Marine (surveillance des bois de construction immergés) et étaient en instance de démolition. Sur un plan de "La rivière la Penfeld" daté de 1867 l'on note au niveau de l'anse Goyen : "poste de gendarmerie".

Le cadastre de Lambézellec (1834, 1847) signale à proximité de l’anse Goyen une autre anse anciennement comblée appelée, « anse des Pins » ou dénommée sur d’autres documents « l’anse des Vieux Pins », qui permettait d’accéder directement au terroir de Kerhallet-vian et au manoir du même nom. Une maison et un lavoir appartenant à Ph. Kerhallet bordait la Penfeld à hauteur de l’anse des Pins. Au nord de l'anse sur le bord de Penfeld, une "lande aux Pains" est mentionnée sur le tableau d'assemblage cadastral de Lambézellec (10 mars 1834). Il pourrait s'agir de l'emplacement de fours à pains ou à biscuits pour la marine - ou encore d'une coquille - qui pourrait être une suite de transcriptions fautives y compris dans l'espace : "anse des pins" (au sud de l'anse Goyen) ou 'lande aux pains" (nord de l'anse Goyen) ?

Les propriétaires des deux anses en 1834 étaient : Mme veuve Trouille, Charles Lejeune de Brest, Philippe Kerhallet de Brest, M. Buffier de Paris. Un militant anarchiste brestois, Victor-François-Marie Pengam (1883-1920), célébrité locale, ancien pupille de la marine et ouvrier de l’arsenal décède le 3 mars 1920 à Kerguérec-en-Lambézellec.

Mise à jour : 24 septembre 2015
ANSE GOYEN, A BREST