Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

CHALOUPES ET CANOTS DU PORT MILITAIRE DE BREST

Publié le par Sean O'Reil

Le canot de l'Empereur à Brest

MARQUAGE ET IDENTIFICATION DES 469 EMBARCATIONS EN SERVICE DANS L’ARSENAL DE BREST (1816).

L’on reste toujours impressionné par le nombre de canots et de chaloupes grouillant sur les photographies et gravures illustrant l’activité du port militaire de Brest dans les siècles passés. Je vous propose de découvrir aujourd’hui l’état des embarcations pour l’année 1816 relevé dans les fonds documentaires du service historique de la défense de Brest lequel donne le détail des 469 chaloupes, canots et bateaux en service à l’arsenal. Ce document inédit contient les éléments et marques d’identification des embarcations du port.

L’arsenal de Brest dispose en 1816 de 469 embarcations affectées à l’ensemble des directions du port : 262 canots, 136 chaloupes, 65 bateaux et 6 péniches. Chaque direction administrative ou technique possède une marque de couleur ; tandis qu’un numéro identifie les canots et chaloupes assurant le service militaire au milieu de dizaines d’autres embarcations civiles et militaires. Seuls, sept canots et yoles relevant du service personnel du Roi et des Princes – quand ils séjournent à Brest, dont deux canots de 43 pieds - et de celui du commandant et de l’intendant de la Marine ne sont pas marqués… d’antiques voitures de fonction en quelque sorte !

Identification des embarcations (3A 107)

Le chiffre noir sur un écusson bleu de ciel placé à l’arrière des embarcations de l’administration ;

CHALOUPES ET CANOTS DU PORT MILITAIRE DE BREST

Le chiffre noir sur un écusson jaune placé à l’arrière des embarcations de la direction des constructions navales ;

Le chiffre noir sur un ovale blanc placé à l’arrière des embarcations des mouvements du port ;

Le chiffre noir sur un ovale rouge placé à l’arrière des embarcations pour le service des chiourmes ;

CHALOUPES ET CANOTS DU PORT MILITAIRE DE BREST

Le chiffre noir sur un écusson rouge placé à l’arrière des embarcations de l’artillerie de Marine ;

Le chiffre noir sur un écusson vert, placé à l’arrière des embarcations des travaux maritimes ;

Le chiffre noir sur un écusson blanc, placé à l’arrière des embarcations du contrôle ;

Le numéro noir à poupe, sur un fond jaune pour les embarcations qui sont déposées à bord des vaisseaux désarmés dans le port ; le numéro noir à poupe, sur un fond jaune pour les embarcations qui sont à la « drome de la Montagne » [Salou].

Commenter cet article