Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

DANS LES EGOUTS DE LA CAYENNE… BREST, 1819.

Publié le par Sean O'Reil

DANS LES EGOUTS DE LA CAYENNE… BREST, 1819.

PERLE BRESTOISE

Lettre de l'ingénieur Trotté de Laroche adressée à Jean-Nicolas Trouille, directeur des travaux hydrauliques de la Marine au port de Brest :

« Brest le 22 mai 1819.

Monsieur le Directeur, Monsieur le commissaire du bagne m’ayant prévenu qu’il s’opérait de fréquentes évasions par l’égout des eaux de la Cayenne* qui vient aboutir à l’escarpement du rocher derrière la clouterie, je l’ai visité et j’ai reconnu combien il était facile d’y aborder et de s’y cacher. La partie de cet égout qui passe sous la rampe de la porte rouge* à environ un mètre au carré ; au de là il s’élève assez pour qu’on puisse y marcher debout. L’entrée en est ouverte et il ne parait pas qu’on y ait jamais placé de grille. Les forçats s’y rendent en descendant sur le rocher par l’extrémité de la petite palissade du bout de la clouterie et peuvent y rester cachés plusieurs jours. Des voleurs ont quelquefois suivi le même chemin pour descendre dans la cour de la clouterie et voler du fer et des clous. Pour remédier à cet inconvénient j’ai l’honneur de vous proposer de faire placer une grille sur l’entrée de l’égout en question et de prolonger la palissade de deux mètres au moins sur le mur qui lui sert d’appui.

J’ai l’honneur d’être, Monsieur le directeur, votre très humble et obéissant serviteur, [signé] Trotté de Laroche. »

Notes :

« Cayenne » : à Brest « caserne des matelots » (1766-1944), rive droite ; auj. ensemble immobilier « Marine » désaffecté, rue Jean-Bart, ex-« Centre-vie Marine » et cité de l’air de Pontaniou.

« Porte rouge ». Ancienne porte condamnée de l’arsenal, côté Recouvrance, encore visible aujourdhui, dans l’angle bastionné (place Jean-Bart et rue Quartier-maître-Bondon).

Des égouts pavés de cette époque, où l’on peut se tenir debout, sont encore visibles de nos jours à Brest, mais ne se visitent pas... Ex : tronçon sous l’hôpital d’instruction des armées Clermont-Tonnerre (ca 1824-1834).

Source : Service historique de la Défense, département Marine, Brest, 1K6/2, corr. des Ingénieurs adressée au directeur des travaux hydrauliques [Jean-Nicolas Trouille, 1752-1825], 1819-1820, lettre du 22 mai 1819.

DANS LES EGOUTS DE LA CAYENNE… BREST, 1819.

Commenter cet article

Urgo 19/02/2017 18:58

Porte Rouge: Du temps où je bossais à l'Arsenal, il m'est arrivé d'emprunter cette porte pour aller déjeuner dans un restaurant tout proche. Elle n'était ouverte qu'aux heures d'embauche et de débauche, et surveillée par un gendarme maritime.